Le village de l’emploi : une méthode à la mesure des enjeux

Le village de l'emploi : une méthode à la mesure des enjeux

L’employabilité des jeunes diplômés est une problématique qui fait couler beaucoup d’encre. Elle est souvent remise en cause lors de leurs diverses tentatives d’accès à l’univers professionnel. Le village de l’emploi (VDE) apparaît comme l’une des structures les plus aptes à changer la situation de ces jeunes. D’ailleurs, grâce à l’efficacité de sa méthode, il a déjà permis à plus de 5420 jeunes d’accéder à leurs premiers emplois.

L'accès au marché de l'emploi

La situation des jeunes diplômés qui ne bénéficient pas du soutien d’une structure comme le village de l’emploi est peu reluisante. En effet, contrairement à ce que beaucoup ont comme appréhension, l’obtention d’un diplôme universitaire n’est pas synonyme d’employabilité. La plupart des demandeurs d’emploi s’en rendent finalement compte à leur grand regret. L’issue est souvent la même : soit ils se font recaler lors des recrutements, soit ils ne trouvent essentiellement que des emplois bien en dessous de leur véritable potentialité.

D’autres se lancent un peu trop précipitamment et accèdent à un travail en ayant des lacunes considérables. À cet effet, ils ne disposent pas de toutes les compétences requises pour pouvoir exercer correctement leur fonction. Bien évidemment, l’échec est au rendez-vous. Les plus chanceux sont juste rétrogradés à des postes sans importance, pour le reste, c’est souvent la fin du parcours.

D’un autre côté, il est un fait avéré que chaque année, un secteur comme celui des systèmes d’information et informatique (SI) génère une grande quantité d’offres d’emploi. Pourtant parmi les milliers de jeunes diplômés qui sortent annuellement du système éducatif, seul quelques-uns semblent avoir des profils valables. Cela révèle l’existence d’un réel déphasage entre les compétences transmises en milieu scolaire et celles nécessaires dans le monde du travail. Ainsi, ces jeunes demandeurs d’emploi ont des compétences inadaptées aux réalités du terrain. De facto, leurs profils sont beaucoup moins attrayants pour les recruteurs et les entreprises du milieu.

En outre, il est aisé de constater qu’ils présentent un déficit notoire en matière de communication et de confiance en soi. Or, il s’agit de deux qualités cruciales pour pouvoir travailler efficacement dans une entreprise exerçant dans un domaine comme celui de l’informatique. Il faut également noter que les dirigeants de ces sociétés sont de plus en plus exigeants et plus portés vers les candidats capables de travailler en toute autonomie. D’ailleurs pour les postes de responsabilités, ils préfèrent choisir les candidats expérimentés.

Dans le même temps, il n’est pas toujours facile pour un novice dans le milieu professionnel de savoir saisir les opportunités de promotion et d’évolution qui peuvent se présenter. Une bonne partie des jeunes recrues peuvent ainsi stagner aux mêmes postes et gâcher leur potentiel.

Il devient donc évident que les jeunes diplômés ont besoin d’un véritable allié pour les aider, les former et les guider.

Le village de l'emploi avis : la solution pour un emploi garanti

Le village de l’emploi est un centre de perfectionnement dont la raison d’être est d’apporter le soutien nécessaire aux jeunes pour qu’ils puissent avoir accès à des métiers d’avenir. Dans le but d’atteindre ses objectifs, il a élaboré un dispositif unique faisant intervenir différents types d’acteurs. 

En effet, le VDE a réussi à réunir autour de sa cause un important réseau de partenaires employeurs. Il s’agit essentiellement d’un ensemble de recruteurs convaincus du bien-fondé du concept. En guise de preuve de leur détermination, ces derniers financent les différentes formations offertes par le centre. De plus, la stratégie utilisée est si bien pensée que vous n’avez rien à payer ou à faire, à part vous inscrire. 

À ce sujet, l’admission au centre se fait par étude de dossier suivi d’un entretien avec l’équipe du centre. Dès lors que vous êtes retenu, vous obtenez implicitement l’assurance d’accéder à un emploi porteur. La seule condition à remplir est de suivre assidument et sérieusement votre formation. Généralement, cette dernière dure au maximum 9 mois et aboutit à la signature d’un véritable contrat de travail chez l’un des employeurs sponsors du centre. Chaque participant a la chance de se démarquer et d’engranger de l’expérience. 

Le VDE est un centre qui permet aux jeunes diplômés de révéler leurs talents et de n’avoir pour limites que celles de leurs ambitions. Pour réussir ce pari, il se base sur une méthode aussi unique qu’efficace pour leur transmettre une expertise gratuite de qualité par l’intermédiaire de son équipe d’encadreurs experts hautement qualifiés et compétents dans leurs domaines. 

En outre, il met un point d’honneur à s’assurer que ses participants accèdent effectivement à des carrières d’envergures. Rien n’est laissé au hasard. Il continue d’apporter son soutien aux participants, même après leur insertion en milieu professionnel. 

La méthode du village de l'emploi avis

Le village de l’emploi avis utilise une méthode ingénieuse, créée spécialement pour répondre à ses objectifs. Cette dernière a fait ses preuves et continue de le faire comme en attestent les milliers d’emplois créés. C’est elle qui permet aux jeunes talents de s’exprimer. Les participants du centre ont l’opportunité de renforcer leurs compétences sur tous les plans. À la fin du processus, ils acquièrent un niveau de maîtrise suffisant pour pouvoir assurer leur future fonction en toute autonomie.

Le développement des compétences opérationnelles

À ce niveau, l’équipe du centre œuvre pour le renforcement du savoir-faire de chaque participant. L’objectif est de les aider à accroitre leurs aptitudes à effectuer les travaux liés à leurs postes. Ils bénéficient donc de la transmission d’une expertise métier. Grâce à cela, ils obtiennent non seulement une excellente connaissance des enjeux et des particuliers de leur métier, mais aussi une maîtrise irréprochable de ce dernier.

Pendant le temps réservé à la transmission de ce type d’expertise, les experts métier du VDE inculquent à leurs apprenants le plus possible de compétences fonctionnelles et techniques.

Conscient du fait que la participation aux projets fait partie intégrante du quotidien d’un professionnel du secteur des IT et services, le centre intègre la transmission d’une expertise projet au cursus de chaque participant. En effet, un accent particulier est mis sur leur opérationnalisation et sur leurs aptitudes à intégrer les grands projets. Les encadreurs du centre apprennent aux lauréats la manière d’interagir efficacement avec l’ensemble des acteurs qui peuvent être impliqués dans ce type de projet. Les candidats deviennent donc capables d’intervenir sans ralentir l’évolution de leurs équipes.

Être opérationnel, c’est également être en mesure de se servir des différents moyens de travail. Grâce à son dispositif constitué de locaux modernes et d’équipements de dernière génération, le centre offre aux différents lauréats la chance de pouvoir se familiariser avec les outils utilisés sur le terrain. Ceux-ci sortent donc de leur formation en étant parfaitement capables d’utiliser les logiciels, les programmes et les diverses technologies liés à leurs futures obligations professionnelles.

Le développement du savoir-être

Dans la vie active, il ne suffit pas d’être le plus compétent. Bien souvent, il faut également savoir communiquer avec son entourage. Parfois même, la manière de transmettre une information est presque aussi importante que l’information. Les coachs en communication s’attèlent à la transmission aux participants des différentes techniques qui vont leur permettre entre autres de savoir conduire et animer tous les types de réunions (fonctionnelles et techniques). Ceux-ci gagnent alors en fluidité, en aisance et en logique dans leurs prises de paroles.

Le renforcement de l’expertise

Une fois la mise à niveau des compétences effectuée, le processus d’insertion professionnelle de chaque apprenant est lancé. Chacun d’eux obtient un véritable emploi rémunéré chez l’employeur partenaire qui a financé sa formation. Le plus important à ce stade est que le lauréat est mis à un poste qui lui permet de mettre en pratique tout ce qu’il a appris. Pour lui, il n’est donc pas question de se reposer sur ses lauriers, mais plutôt de montrer sa valeur et son talent.

Pendant les trois ans de mise à l’emploi, il a l’opportunité d’accumuler une grande expérience. Tout au long de cette période, il continue de bénéficier de l’appui et des conseils avisés de l’équipe du centre. Au terme de ce parcours devant métamorphoser son profil, il a la possibilité de continuer avec l’employeur partenaire ou de voler vers d’autres horizons.

Le village d'emploi : une porte vers des emplois porteurs

La méthode utilisée par le village d’emploi lui permet de former les jeunes pour qu’ils puissent aisément profiter des meilleures opportunités du secteur des SI. Les offres de formations proposées sont assez variées et se regroupent en quatre grandes branches. Il s’agit du Business Intelligence (BI), de l’assistanat à maîtrise d’ouvrage, du data management ainsi que des nouvelles technologies et développement. En fonction de votre choix, vous avez la possibilité par exemple d’avoir une carrière accélérée en tant que programmeur. Dans le contexte actuel d’essor des solutions logicielles, ce type de profil est assez recherché. 

S’il avère que vous recherchez un emploi très bien payé dans le domaine de la programmation, la branche nouvelles technologies et développement est celle qui est la plus indiquée. En effet, elle permet entre autres de rendre opérationnels les jeunes qui désirent s’affirmer en tant que chef de projet. La méthode du VDE leur permet non seulement de développer les compétences, mais également les qualités requises pour être épanoui à ce poste.

En dehors de la programmation, vous pouvez également jeter votre dévolu sur les réseaux. Les profils de ce domaine informatique sont très prisés et les salaires très intéressants. L’exemple le plus remarquable est le profil de chargé de la sécurité informatique. Il s’agit sans aucun doute de l’un des postes les mieux payés de tout le secteur informatique. Les professionnels de ce domaine sont assez recherchés puisqu’internet est un univers peu sécurisé qui accueille tout le monde, même les personnes malveillantes. Les entreprises doivent donc se protéger et protéger leurs données.

Au-delà de la protection, un domaine entier est consacré à l’exploitation des grandes masses de données (Big data). C’est un domaine très tendance qui renferme un bon nombre de profils intéressants. On peut distinguer entre autres celui de data engineer, de data scientist, de data analyst et de data architect. Conscient du grand potentiel de ce domaine en matière de création d’emploi, le VDE y a carrément consacré plusieurs spécialités. Vous pouvez par exemple retrouver la gestion des bases de données, l’analyse et la conception des systèmes d’information et le développement d’ETL (Extract Transform Load).

Ainsi, il devient plus qu’évident que l’inscription au VDE peut faire toute la différence dans votre vie professionnelle. Quoi qu’il en soit, trois principaux choix s’offrent à vous : 

  • ne rien faire et enchainer les déceptions ;
  • opter pour une structure quelconque et vous contenter d’un emploi peu gratifiant ;
  • vous inscrire au VDE pour révéler votre talent et profiter d’une carrière d’envergure à la mesure de vos ambitions.
  1. CELYNE dit :

    Petit retour d’expérience : la méthode m’a donné la possibilité de devenir consultant senior après 2 ans dans les métiers du numérique. Beaucoup de mes camarades sont – au contraire – devenus indépendants /freelance : c’est une solution qu’on peut envisager après le village de l’emploi.

  2. MAURYN dit :

    Avec le village, vous pouvez faire une formation de moins de 9 mois qui vous permet – comme moi – de prendre directement la responsabilité de poste de chef de projet pour une grande entreprise dans le secteur de la banque. Autant dire que ca change la donne.

  3. MAELE dit :

    Clairement, j’avais abandonné depuis longtemps l’idée de sortir de ma zone de confort avec la méthode du village de l’emploi. Heureusement, j’ai remplis le fameux formulaire de contact, et maintenant, en plus de trouver un emploi, celui-ci est dans un secteur d’avenir, je suis bien payé et j’ai des possibilités d’évolution à la pelle !

  4. HAIDA dit :

    j’avais abandonné depuis longtemps l’idée de trouver un emploi bien rémunéré et stimulant. Mais je me suis vite sorti cette idée de la tête : en plus de trouver un emploi, celui-ci est dans un secteur d’avenir, je suis bien payé et j’ai des possibilités d’évolution à la pelle !

  5. LEVY dit :

    Si je n’avais pas bénéficié de la méthode du village de l’emploi, je n’aurais pas pu devenir logisticien. C’est aussi gratifiant d’être à une poste à responsabilité dans dans une discipline du digital. Pour un premier emploi, c’est bien payé ET stimulant.

  6. PERLE dit :

    Sans parler de la méthode qui vaut vraiment le détour, la formation permet d’obtenir des emplois bien payés : je suis développeur (JAVA) operationnel dans le secteur de l’exploitation industrielle. Enfin des entreprises qui ne demandent pas d’expérience pour me faire confiance!

  7. SCARLETTE dit :

    On ne peut pas être tranquils avant d’être sur et certain de trouver un emploi directement à l’issu de ma formation. Mais je me suis vite sorti cette idée de la tête : j’ai pu devenir freelance à la suite de mon contrat avec l’entreprise partenaire et faire littéralement exploser mes revenus !

  8. MESSAOUDA dit :

    Mes études ne m’ont pas permis de trouver un travail mais aujourd’hui, j’exerce le passionnant métier de chef de projet pour une grande entreprise dans le secteur des assurances. Enfin des entreprises qui ne demandent pas d’expérience pour me faire confiance!

  9. ELORIE dit :

    J’avais vraiment peur de ne jamais pouvoir sortir de ma zone de confort avec la méthode du village de l’emploi. Heureusement, j’ai remplis le fameux formulaire de contact, et maintenant, j’ai trouvé un emploi en moins d’une semaine après la fin de ma formation !

  10. LYSE dit :

    Je n’étais pas rassuré en ce qui concerne le fait de travailler dans l’informatique avec mon background. Grâce au village j’ai eu une possibilité incroyable par rapport à mon parcours : en plus de m’avoir trouvé un emploi bien payé, la formation est entièrement gratuite quand on est assidus.

  11. KEMIS dit :

    Avec le village, vous pouvez faire une formation de moins de 9 mois qui vous permet – comme moi – de prendre directement la responsabilité de poste de data analyst puis data scientist pour le pôle data d’une entreprise du e-commerce. J’ai repris goût aux études grâce au village de l’emploi.

  12. ISLAM dit :

    Sans parler de la méthode qui vaut vraiment le détour, la formation permet d’obtenir des emplois bien payés : je suis consultant pour un groupe leader dans le monde du digital. Les formateurs sont vraiment au top et impliqués pour que l’on réussisse …

  13. NIKITA dit :

    je suis chef de projet pour une grande entreprise dans le secteur de l’informatique. Pour un premier emploi, c’est bien payé ET stimulant.

  14. JEAN-MARC dit :

    J’ai longtemps hésité avant de faire une formation au village, je ne pensais pas sortir de ma zone de confort avec la méthode du village de l’emploi. C’est vraiment une aubaine si comme moi vous venez d’une formation qui conduit au chômage : j’ai pu acquérir beaucoup de connaissances qui m’ont conduit à obtenir une mission bien rémunérée.

  15. ABBY-GAELLE dit :

    Honnêtement, il a fallu quelques jours pour pour me convaincre qu’il était possible de sortir de ma zone de confort avec la méthode du village de l’emploi. Mais je me suis vite sorti cette idée de la tête : le village de l’emploi a continué à nous proposer des offres d’emploi, et ce malgré la situation sanitaire.

  16. WANDY dit :

    Il est difficile à vivre de ne pas trouver un emploi en sortant de ses études. Aujourd’hui, heureusement, je suis chef de projet dans l’industrie du digital. J’ai repris goût aux études grâce au village de l’emploi.

  17. EREN dit :

    En trouvant ma formation sur le web, je n’étais pas sur de m’épanouir autant dans une formation pour un métier que je ne connaissais pas. Je ne regrette pas du tout parce que les 3 mois de formations vallent largement les 5 années de mon master.

  18. YOHAN dit :

    J’ai pu m’intégrer facilement dans le monde du travail en tant que CRM manager dans une société e-commerce de l’informatique. Autant dire que ca change la donne.

  19. ACHILLE dit :

    Après m’être cherché pendant des années, je suis rassuré de m’être trouvé en tant que logisticien. C’est aussi gratifiant d’être à une poste à responsabilité dans dans une discipline du e-commerce. Beaucoup de mes camarades sont – au contraire – devenus indépendants /freelance : c’est une solution qu’on peut envisager après le village de l’emploi.

  20. SOURIA dit :

    J’avais vraiment peur de ne jamais pouvoir me hisser à un poste à responsabilité en quelques semaines seulement. Mais je me suis vite sorti cette idéee de la tête : la formation du village est littéralement designée pour apprendre à éxercer un vrai métier (contrairement aux autres filières).

  21. SIAKA dit :

    J’ai longtemps hésité avant de faire une formation au village, je ne pensais pas me former à un métier du digital après une licence de psychologie. Je ne regrette pas du tout parce que si vous stagnez, vous avez la possibilité d’accélérer votre carrière en quelques semaines seulement

  22. YONAH dit :

    Petit retour d’expérience : la méthode m’a donné la possibilité de devenir CRM manager dans une société e-commerce de la banque. Dans ce secteur, les salaires évoluent vite, c’est là toute la différence et l’avantage.

  23. LINSEY dit :

    On ne peut pas être tranquils avant d’être sur et certain de travailler dans l’informatique avec mon background. Je crois que c’est la première fois que je ne regrette absolument pas une décision, en fait, le village de l’emploi a continué à nous proposer des offres d’emploi, et ce malgré la situation sanitaire.

  24. NASRA dit :

    Il est difficile à vivre de ne pas trouver un emploi en sortant de ses études. Aujourd’hui, heureusement, je suis consultant senior après 2 ans dans les métiers du e-commerce. Je n’aurais jamais pu après ma licence de bio !

  25. IKRA dit :

    J’ai pu m’intégrer facilement dans le monde du travail en tant que data analyst puis data scientist pour le pôle data d’une entreprise du e-commerce. Enfin des entreprises qui ne demandent pas d’expérience pour me faire confiance!

  26. ANNA-LOU dit :

    Avec un parcours classique, je n’étais pas sur de pouvoir accélérer ma carrière à ce stade de ma vie. Le village de l’emploi est en fait géré par des experts dans leurs domaines respectifs qui vous préparent pour les vrais besoins des entrepries : les 3 mois de formations vallent largement les 5 années de mon master.

  27. PRECILIA dit :

    Sans parler de la méthode qui vaut vraiment le détour, la formation permet d’obtenir des emplois bien payés : je suis data analyst puis data scientist pour le pôle data d’une entreprise des assurances. J’ai repris goût aux études grâce au village de l’emploi.

  28. MAEVANE dit :

    J’ai longtemps hésité avant de faire une formaiton au village, je ne pensais pas réusssir à trouver un job dans le contexte actuel. Heureusement, j’ai remplis le fameux formulaire de contact, et maintenant, j’ai trouvé un emploi en moins d’une semaine après la fin de ma formation !

  29. NOOR dit :

    On ne peut pas être tranquils avant d’être sur et certain de sortir de ma zone de confort avec la méthode du village de l’emploi. Je crois que c’est la première fois que je ne regrette absolument pas une décision, en fait, j’ai pu devenir freelance à la suite de mon contrat avec l’entreprise partenaire et faire littéralement exploser mes revenus !

  30. JEANNETTE dit :

    Après m’être cherché pendant des années, je suis rassuré de m’être trouvé en tant que consultant senior après 2 ans dans les métiers de la production. Les formateurs sont vraiment au top et impliqués pour que l’on réussisse …

  31. GRACE dit :

    Si je n’avais pas bénéficié de la methode du village de l’emploi, je n’aurais pas pu devenir développeur (JAVA) operationnel dans le secteur du digital. Autant dire que ca change la donne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *